CEPD'OC

Centre d'Etudes de la Parole D'OC

T’oblidarem pas Joan-Pèire :  Le 29 octobre 2016, par une après-midi radieuse, Le CEPD’OC rendait hommage à Jean-Pierre Belmon. Une vidéo de Bernard Fauvelle
I a un pauc mai d’un an, Joan-Pèire Belmon nos quitava. Enjusqu’a son darrier badalh, maugrat la malautiá que lo secutava, l’òme travalhèt per lo CEPD’ÒC, aquela estructura qu’aviá montada dos ans avans e que n’èra, eu, l’ama e lo prètz-fachier. Adonc lo CEPD’ÒC podiá pas faire autrament que de li rendre omenatge. E aquò se faguèt lo dissabte 29 d’octòbre a l’Ostau de Provença d’as Ais. 

Segur que per evocar una vida autant druda coma aquela de Joan-Pèire auriá faugut de jorns e de nuechs, de setmanas benlèu, talament sa preséncia marquèt lei quaranta darriereis annadas de la vida culturala en Provença. Despuèi lei promierei luchas dins leis annadas setanta ambé la revista Faidit, en passant per La Bugada, la radiò e la televesion, fin qu’au chantier de collectatge de la lenga parlada que se i èra gropat aquelei darriers temps, d’onte que vos viretz destriatz de lònga lei peadas de Joan-Pèire. Una mieja jornada per se retrobar a l’entorn de sa memòria e faire lo deduch de l’eiretatge que nos a laissat èra un dever per aquelei que l’an coneigut pauc ò pron, e mai una necessitat. 

L’omenatge comencèt donc ambé lo concert en plen èr de J-B. Plantevin Tant que viro fai de tour. Coma totjorn fuguèt un chale d’ausir e de veire un espectacle de tant auta qualitat, onte la galejada e l’emocion èran servidas per de musicians d’elèi. D’autant que Liza venguèt pereu sus lo pontin apondre sa votz clarinèla. 

Puèi venguèron dins la grand sala de l’Ostau lei testimoniatges de quauqueis uns de seis amics e de sei companhs de rota. Roland Pecout, Andriu Abbe, Marc Audibert, Glaudeta Occelli, Deidier Maurell, Arvei Guerrera, Liza… diguèron un pauc çò qu’avián viscut amb eu. Maria-Francesa Lamotte e Alan Barthélemy presentèron lo site dau CEP tau que Joan-Pèire l’aviá pensat e engimbrat. Enfin, l’assisténcia nombrosa e esmoguda posquèt veire lo filme magnific d’Eric Eratostène Made in Païs, qu’Eliana Tourtet presentèt, onte, una ora de temps, nòstre Joan-Pèire nos fasiá partejar sa vesion dau païs, quasiment un testament. 

Ara siam orfanèus, mai Belmon nos a mostrat lo camin e l’omenatge lo pus bèu que li podèm rendre serà de faire avans dins aquel esperit de dubertura ais autres qu’èra sa marca.

I’ a un pau mai d’un an, Jan Pèire Belmon nous quitavo. Enjusqu’à soun darrié badai, mau-grat la malautié que lou secutavo, l’ome travaiè pèr lou CEPD’OC, aquelo estructuro qu’avié mountado dous an avans e que que n’èro, éu, l’amo e lou presfachié. Adounc lou CEPD’OC poudié pas faire autramen que de ié rèndre oumenage. E acò se faguè lou dissate 29 d’óutobre à l’Oustau de Prouvènço de z-Ais. 

L’oumenage coumencè dounc emé lou councert en plen èr de J-B. Plantevin Tant que viro fai de tour. Coume toujour fuguè un chale d’ausi e de vèire un espectacle de tant auto qualita, ounte la galejado e l’emoucioun èron servido pèr de musicians d’elèi. D’autant que Liza venguè peréu sus lou pountin apoundre sa voues clarinello. 

Pièi, venguèron dins la grand salo de l’Oustau li testimouniage de quàuquis un de sis ami e de si coumpan de routo. Rouland Pecout, Andriéu Abbe, Marc Audibert, Glaudeto Occelli, Deidié Maurell, Arvei Guerrera, Liza… diguèron un pau ço qu’avien viscu em’éu. Marìo-Franceso Lamotte e Alan Barthélemy presentèron lou site dóu CEP tau que Jan-Pèire l’avié pensa e engimbra. Enfin, l’assistènci noumbrouso e esmougudo pousquè vèire lou filme magnifi d’Eric Eratostène Made in Païs, qu’Eliano Tourtet presentè, ounte, uno ouro de tèms, noste Jan-Pèire nous fasié parteja sa vesioun dóu païs, quasimen un testamen. 

Aro sian ourfanèu, mai Belmon nous a moustra lou camin e l’oumenage lou pus bèu que ié poudèn rèndre sara de faire avans dins aquel esperit de duberturo is autre qu’èro sa marco. 


Il y a un peu plus d’un an, Jean-Pierre Belmon nous quittait. Jusqu’à son dernier souffle, malgré la maladie qui le rongeait, l’homme travailla pour le CEPD’OC, cette structure qu’il avait créée et dont il était à la fois l’âme et la cheville ouvrière. Le CEPD’OC ne pouvait donc pas faire autrement que lui rendre hommage. Et cela se fit le samedi 29 octobre 2016 à l’Oustau de Prouvènço/Ostau de Provença d’Aix-en-Provence.

Bien-sûr, pour évoquer une vie aussi riche que celle de Jean-Pierre il aurait fallu des jours et des nuits, des semaines même, tellement sa présence marqua les quarante dernières années de la vie culturelle provençale. Depuis les premières luttes dans les années soixante-dix avec la revue Faidit, en passant par La Bugada, la radio et la télévision, jusqu’au chantier de collectage de la langue parlée à laquelle il s’était attelé ces derniers temps, d’où que l’on se tourne on décèle les traces de Jean-Pierre. Une demi-journée pour se retrouver autour de sa mémoire et faire l’inventaire de l’héritage qu’il nous a laissé était un devoir pour ceux qui l’on connu peu ou prou, ainsi qu’une nécessité.

L’hommage commença donc avec le concert en plein air de J-B. Plantevin Tant que viro fai de tour. Comme toujours ce fut un régal d’écouter et de voir un spectacle de si haute qualité, où l’humour et l’émotion étaient servis par des musiciens d’exception. D’autant plus que la chanteuse Liza vint également sur scène ajouter sa voix cristalline. 

Puis vinrent dans le hall de l’Oustau les témoignages de quelques uns de ses amis et de ses compagnons de route. Roland Pecout, André Abbe, Marc Audibert, Claudette Occelli, Didier Maurell, Hervé Guerrera, Liza… dirent un peu ce qu’ils avaient vécu avec lui. Marie-Françoise Lamotte et Alain Barthélemy-Vigouroux présentèrent le site du CEP tel que Jean-Pierre l’avait pensé et organisé. Enfin, l’assistance nombreuse et émue put voir le film magnifique d’Eric Eratostène Made in Païs, qu’Eliane Tourtet présenta, où, durant une heure, Jean-Pierre nous fit partager sa vision du pays, presque un testament.

Aujourd’hui nous sommes orphelins, mais Belmon nous a montré la voie et le plus bel hommage que nous puissions lui rendre est d’avancer dans cet esprit d’ouverture aux autres qui le caractérisait.

Prénom Nom :
Année de naissance :
Profession :
Parcours :
Entretien de : Bernard FAUVELLE
Date de collectage : 2017-04-04
Lieu : Ais de Provença
Centre d'Etudes de la parole d'Oc - 8 bis, avenue Jules FERRY - 13100 AIX EN PROVENCE - Tél : 04.42.93.45.12 - Email : cepdoc@free.fr - mentions légales